Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 06:20


Le Porteur d'ombre- Yves Bichet
Le Livre de Poche - 192 pages.

Jamil, rescapé d'un voyage clandestin dans le train d'atterrissage d'un Airbus, rencontre Léandra, aide-soignante dans une maison de retraite, qui élève seule son enfant. Jamil ne parle pas, ne révèle rien de son passé. Moniteur de parapente, il vit dans l'air et y entraîne Léandra. Un monde s'ouvre, vertigineux, lorsque Jamil est accusé de meurtre. Quel secret cache cet ange mutique ?

Léandra est aide-soignante à la Villa Etincelle, une maison de retraite. Elle partage ses journées entre sa petite, Alice, qu'elle élève seule, et ses petits vieux ; entre couches-culottes et le change des petits vieux.
Son travail lui est de plus en plus difficile depuis l'arrivée d'Alice. Elle ne peut s'empecher de comparer cette nouvelle vie à ces fins de vie.
Puis Léandra rencontre Jamil. Jamil, qui lui fait découvrir le parapente. Là-haut, ils s'offrent du partage, de la proximité, de l'intimité.
Jamil, le Porteur d'ombre, ne se sent bien que dans le ciel. Dailleurs, il n'y a que là-haut qu'il peut faire l'amour.

"Jamil a besoin d'dffroi, de vide, de glace, d'altitude." (page 73).

A Léandra, il ne dit rien.
Là-haut, c'est à Monsieur René qu'il confie son histoire : Jamil a quitté l'Afrique en se cachant dans le train d'atterrissage d'un avion.

"-Quatre heures à moins trente degrés. Presque pas d'oxygène." (page 90).

Mais lors de cette escapade, la vie de René l'abandonne, et Jamil est accusé de meurtre. Il s'enfuit.
Léandra n'aura de cesse de fouiller dans son passé pour retrouver son ange salvateur...

Le Porteur d'ombre est un roman troublant, qui ne m'a pas laissé indifférente.
Yves Bichet nous immisce dans la vie de personnages au bord du gouffre, d'éponges à évènements négatifs, prêts à sombrer, qui n'ont plus rien à perdre. Certains passages sont très durs, intolérables.
Il y est question de sujets sérieux : immigration et ses révoltantes injustices, femmes battues, violentées...
La dernière page tournée, j'aurais aimé savoir ce qu'il arrive par la suite à nos deux héros. Mais mieux vaut peut être les quitter sur une note optimiste, qui ne durera probablement pas pour eux...

Outre l'histoire de Léandra et Jamil, ce roman est également un appel à la solidarité au peuple d'Afrique, à tous les jeunes africains qui fuient leurs pays et sont prêts à risquer perdre leur vie pour tenter de trouver sur un autre continent une vie meilleure.

"... Et, dans ce cas, nous les Africains, surtout les enfants et jeunes Africains, vous demandons de faire une grade organisation efficace pour l'Afrique. Donc, si vous voyez que nous nous sacrifions et exposons notre vie, c'est parce qu'on souffre trop en Afrique et qu'on a besoin de vous pour lutter contre la pauvreté et pour mettre fin à la guerre en Afrique.
Néanmoins, nous voulons étudier, et nous vous demandons de nous aider à étudier pour être comme vous en Afrique. Enfin, nosu vous supplions de nous excuser très très fort d'oser vous écrire cette lettre en tant que vous les grands personnage à qui nous devons beaucoup de respect.
Et n'oubliez pas que c'est à vous que nous devons nous plaindre de la faiblesse de notre force."
(page 182).

Je remercie  de m'avoir envoyé Le Porteur d'ombre d'Yves Bichet.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs