Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 11:37

Autant en emporte le vent - Margaret Mitchell
Biblios, 1407 pages.

 
Jeune femme à l'aspect fragile, Margaret Mitchell reste l'auteur d'un livre unique, paru en 1936, fresque romanesque sur fond de guerre de Sécession, qui marque la naissance d'une nation et met en scène des personnages condamnés à se haïr, à s'aimer, à se perdre.
Le cinéma en technicolor allait imposer, en 1939, aux héros du livre les visages de Vivien Leigh et de Clark Gable.
Mais les images sont fragiles comme leur support de pellicule : le roman, lui, demeure vivace comme un arbre : de l'autre côté des mots écrits en noir sur blanc, les figures éternelles de Scarlett O'Hara et de Rhett Butler viennent pour toujours à notre rencontre.


  

J'avais évidemment vue le film "Autant en emporte le vent" avec Vivien Light et Clark Gable. Je me suis donc décidée à lire le livre de Margaret MITCHELL.
Je n'ai pas du tout été déçue, bien au contraire !
Ce livre est très riche. Il ne s’agit pas simplement d’une histoire d’amour. On revit la vie des personnages dans le Sud avant , pendant, puis après la guerre de sécession. Margaret Mitchell narre la vie de la belle du sud Scarlett O'Hara. Comment une jeune fille élevée selon les bonnes manières des gens du Sud réussit elle à se battre contre la pauvreté, la misère, la faim, les préjugés, et même son éducation, pour sauver sa vie et celle des siens ? Par sa force de caractère. Quoi qu'il arrive, elle se redresse et se bat avec son courage.
Évidemment on suit avidement tout au long du récit l’évolution de la relation passionnante qui lie Scarlett O'Hara et Rhett Butler. Quelle force dans ces personnages ! Ils s'aiment et sont fait l'un pour l'autre. Mais la fierté et la dureté  imposées par les luttes de l'existence réussissent à  les séparer. Scarlett, tellement durcit par les épreuves, enfermée dans sa carapace, ne réussit que trop tard à s’ouvrir et à reconnaître l'amour qu’elle voue à Rhett. Quel dommage !
Je garde quand même l'espoir qu'ils réussiront à se retrouver une fois le livre fermé...
J'avais aimé le film, j'ai encore plus aimé le livre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

katell 30/05/2008 21:16

Mon roman fétiche, lu et relu et re relu sans lassitude et avec bonheur!

Grominou 17/04/2008 17:57

Un des premiers romans que j'ai réussi à lire en version originale, après quelques Agatha Christie! Un très bon souvenir de lecture!

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs