Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 22:35
 Margaret MITCHELL


 BIOGRAPHIE :


Margaret Munnerlyn Mitchell est née le 8 novembre 1900, à Atlanta en Géorgie d’une famille sudiste, dont les origines sont françaises et écossaises.

Enfant, Margaret est fascinée par la guerre civile dont elle entend parler par ses parents, ses grands oncles, puis plus tard par des vétérans confédérés.

Jeune, Margaret, va a l’école privée, mais n’est pas une élève exceptionnelle. A l’automne 1918, elle entre au collège, peu après l’entrée des Etats Unis dans la première guerre mondiale. Son fiancé, Clifford Henry, est alors tué en France. En janvier 1919, au décès de sa mère, Margaret quitte le collège pour s’occuper de la maison familiale à Atlanta, de son père et de son frère ainé Stephens.

Margaret Mitchell a un beau visage énergique, une chevelure auburn, des yeux bleus lipides. Elle est une jeune femme fragile d’apparence, mesurant à peine un mètre cinquante, chaussée de chaussures orthopédiques.

En septembre 1922, elle épouse Berrien Kinnard Upshaw, un ancien footballer, dont les revenus irréguliers la pousse à écrire dans le Journal d’Atlanta pour 25 $ par semaine.

Son mariage avec Upshaw est orageux. Ils divorcent en octobre 1924.

Le 4 juillet  1925, elle se marie avec John R. Marsh.

Alors qu’elle est journaliste à l’Atlanta Journal, où elle écrit des chroniques et des reportages, elle enquête sur la vie à Atlanta pendant le siège par les troupes du général Sherman.

En 1927, à cause d’une cheville immobilisée par l’arthrite, elle quitte le journal, et commence à écrire le livre qui va la faire connaître mondialement.

Cette jeune femme à l’avenir incertain parvient au sommet de la gloire en écrivant un seul livre : Autant en emporte le vent, qui est publié en juin 1936. Elle obtient le prix Pulitzer en mai 1937. Le 15 décembre 1939 se déroule à Atlanta la première de l’adaptation cinématographique de Autant en emporte le vent avec Vivien Leigh et Clark Gable, à laquelle assistent Margaret Mitchell ainsi que de nombreuses célébrités du moment.

Le 11 août 1949, alors qu’elle traverse la rue du Pêcher, elle est renversée par un chauffard. Elle sombre dans le coma, et meurt cinq jours plus tard, le 16 août 1949.


BIBLIOGRAPHIE :

- Autant en emporte le vent
- Laysen disparue

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs