Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 06:09

 

La dame en blanc- Wilkie Collins

Hachette - 476 pages.

 

Dans la fournaise de l'été, en ce milieu du XIXe siècle, William Hartright, jeune professeur de dessin émérite, s'apprête à quitter Londres pour enseigner l'aquarelle à deux jeunes filles de l'aristocratie, dans le Cumberland.

Il laisse derrière lui la vie trépidante de la ville et ses étranges incidents, comme cette rencontre en pleine nuit avec une jeune femme terrorisée, toute de blanc vêtue, semblant fuir un invisible danger...

Mais la campagne anglaise, malgré ses charmes bucoliques, n'apaise pas le jeune William autant qu'il le souhaiterait. La demeure de Limmeridge recèle en effet de bien lours secrets, et lorsque resurgit la mystérieuse Dame en blanc, il est bien difficile d'affirmer qu'il ne s'agit pas d'un présage funeste...

 

La dame en blanc de Wilkie Collins est considéré comme l'ancêtre du roman policier. Avant de paraître sous la forme d'un roman, il parait en 1859-1860 sous celle d'un feuilleton. L'histoire racontée ici est directement inspirée d'un fait divers romanesque vécu par Wilkie Collins en personne.

 

Walter Hartright est un jeune professeur de dessin. Un soir, en rentrant à Londres, il croise une mystérieuse jeune femme terrorisée, vêtue de blanc, évadée d'un asile. Il lui prête assistance et la laisse à son destin.

Il part alors pour Limmeridge Lodge enseigner son art à deux jeunes filles, Marian Halcombe et Laura Fairlie. Il tombe amoureux de Laura, qui ressemble étrangement à la Dame en blanc. Or, cette dernière est déjà fiancée à Sir Percival Glyde...

La rencontre entre notre professeur est la Dame en blanc ne restera pas anodine. Leur destin désormais lié, va conduire Walter Hartrignt dans une bien mystérieuse enquête...

 

Wilkie Collins nous présente ici son histoire grâce à une suite de témoignages révélés par les divers personnages du roman. On peut donc saisir le point de vue de chacun. Au fil de ces témoignages, la toile se tisse, le mystère s'intensifie, entretenant le suspense.

 

Le profil des différents personnages est fort brillamment étudié. S'opposent ici très distinctement les êtres malsains comme l'exécrable Sir Percival et le sournois comte Fosco représentés dans toute leur noirceur, et ceux qui luttent contre eux, comme Walter Hartright et Marian Halcombe.

En parallèle aux personnages, s'opposent aussi les demeures : Limmeridge House nous semble paisible alors qu'à Blackwater Park règne une ambiance sombre et malsaine.

"A première vue, Blackwater Park est l'opposé de Limmeridge. La maison est située sur un plateau et presque ensevelie sous les arbres." (page 190).

 

A l'image de Blackwater Park, l'atmosphère du roman est sombre, pesante. Wilkie Collins sait promener son lecteur dans les méandres du mystère. Tout au long du récit, le suspense reste intense, et ce, jusqu'à la dernière ligne.

 

Extraits :

- "J'avais la sensation d'un danger inconnu et l'impression que mon départ du Cumberland ne m'empêcherait pas d'être mêlé aux événements futurs, l'impression aussi qu'aucun de nous n'entrevoyait l'issue de tout cela telle qu'elle serait réellement. Quoique je souffrisse intensément de la fin misérable de mon amour présomptueux, mon angoisse quant au malheur que je sentais planer sur nos têtes me bouleversait encore davantage." (page 80).

- "Je reviendrai, mais il faut attendre. La nuit où j'ai rencontré la femme égarée sur la grand-route a décidé que je serait l'instrument d'un dessein encore caché. Ici, perdu dans la forêt sauvage, ou là, rentré dans mon pays natal, je continue à suivre la route obscure qui me conduit, et qui vous conduit, vous et votre soeur aimée, ver le Jugement de Dieu et le but inévitable. Attendez... Regardez... La peste qui fauche les autres m'épargnera." (page 244).

 

La Dame en blanc de Wilkie Collins est un roman que je voulais découvrir et je suis ravie que le Blogoclub l'ait choise.
La Dame en blanc a été une très agréable lecture qui a su me tenir en haleine jusqu'à la dernière page. Je vais d'ailleurs certainement poursuivre ma découverte de cet auteur.

 

La Dame en blanc de Wilkie Collins a été lu dans le cadre du .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine 05/01/2009 09:37

@ Sylire : Oui, j'ai bien aimé ce roman, et compte bien découvrir d'autres oeuvres de cet auteur !
@ Thracinee : Je viendrai voir ça ! ;-)

Thracinee 05/01/2009 03:03

Comme toi, j'ai apprécié ce roman. Je compte aussi lire d'autres de ses ouvrages mais je compte aussi m'intéresser à ce courant littéraire auquel appartient Wilkie Collins, à savoir le roman à sensation.

sylire 04/01/2009 22:11

Je vais rajouter de ce pas ton lien à mon billet.
Tu fais donc partie de ceux qui ont aimé !

Karine 04/01/2009 10:27

@ Chris89 : Bonne lecture !

chris89 03/01/2009 22:07

Je note, ma LAL 2009 commence déjà à prendre forme .j'ai hâte de rencontrer la mystérieuse Dame en blanc....;-)

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs