Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 06:51


Contes hors du temps - Charles Van Lerberghe
Editions Labor - 192 pages.

Ecrits par Charles Van Lerberghe entre 1889 et 1906, ces contes sont autant d'avancées dans le merveilleux. S'y révèle un prosateur subtil qui demeure un grand poète, cousin du Victor Hugo de Melancholia ou du Paul Verlaine des Poèmes saturniens.

L’attrait de la chaîne des livres réside en la découverte d’horizons littéraires différents. C’est le cas pour moi avec les Contes hors du temps de Charles Van Lerberghe.

Charles Van Lerberghe nous offre ici une série de contes écrits en prose ou bien en vers, dans un style poétique d’une grande sensibilité.

S’y mêlent humour, symboles, imaginaire, spiritualité... Charles Van Lerberghe suggère, laisse apprécier…

Extraits :


« Lentement elle descendit dans les eaux. Un instant encore, et pour en emporter, à jamais sans doute au fond de son âme, la prestigieuse ivresse, ses lèvres s’arrêtèrent à cette surface du bonheur ; puis ses yeux à leur tour disparurent, et l’or de ses cheveux se fondit dans les eaux. » (page 58).

« Il ne faut donc jamais pleurer,
Il ne faut pas désespérer.

La mort n’est rien. Les belles choses

Ont de belles métamorphoses.


Tout dans la nature

Est sujet à de sages lois.

Une belle créature

Est immortelle en soi. » (page 105).

 

Je remercie Lau(rence) pour cette agréable découverte.



Partager cet article

Repost 0
Published by Karine - dans Poésies
commenter cet article

commentaires

Karine 01/04/2009 09:34

@ Lau(renceV) : Merci de l'avoir fait voyager et de nous le faire découvrir !
@ Chimère : Et tu verras, le contenu est pas mal aussi... ;-)

Chimère 01/04/2009 00:22

J'adore la couv, le titre me plait, patience donc...

Lau(renceV) 31/03/2009 23:50

Je suis ravie que ce livre t'ait plu... C'est un livre particulier. Van Lerberghe est un magnifique auteur symboliste !

Karine 31/03/2009 11:52

@ Bookomaton : Ravie de te faire plaisir ! :D

@ La liseuse : ça l'est ! ;-)

La liseuse 31/03/2009 10:38

ça m'a l'air envoûtant !

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs