Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 06:30


Bonheur, marque déposée - Will Ferguson
Editions 10/18, 412 pages.

Qui n'a jamais rêvé de changer au moins une chose dans sa vie ? Edwin Vincent de Valu le premier. Éditeur chargé de la collection "Développement personnel" chez Panderic, il est pourtant incapable d'arrêter de fumer, collectionne les frustrations au travail et partage sa vie avec une désespérante écervelée. Sommé de dénicher le best-seller de la rentrée, Edwin, au pied du mur, n'a plus qu'à publier le manuscrit qu'il vient de jeter. Mais comment deviner que cet innocent manuel du bonheur, écrit par un mystérieux gourou, va réellement connaître le succès et faire grimper les ventes à toute allure ? Rapides comme la peste, la joie et la satisfaction contaminent très vite la planète, fléaux menaçant l'humanité...

Edwin de Valu est un homme qui n'est pas vraiment heureux. Il vit avec sa femme qu'il n'aime pas, dans une  maison qui ne lui ressemble pas. Il travaille chez Panderic, une grande maison d'édition. Il n'aime pas son patron, ni son collègue Nigel. La seule personne qu'il apprécie c'est May, mais Mokita... Edwin est en charge du secteur développement personnel. Mis au pied du mur de publier un ouvrage rapidement, il récupère celui qu'il vient de jeter dans sa poubelle : Ce que j'ai appris sur la montagne de Vitthal Chakjur. Contre toute attente, Ce que j'ai appris sur la montagne est un succès phénoménal... Ce livre va changé la face du monde...

Nous sommes tous à la recherche de quelque chose, du bonheur, ou d'une vie meilleure. Nous avons tous des blessures intérieures à panser, à soigner.
Mais n'est ce pas ce qui nous fait avancer dans la vie, ce qui nous fait aller de l'avant, progresser ?
Les blessures de chacun apaisées, que rechercher ? L'uniformité s'installe et la platitude, l'ennuie avec.
Ce qui fait l'intérêt de la vie, c'est justement qu'elle est continuellement en mouvement, qu'elle progresse pas à pas, qu'elle a toujours un but. C'est justement "la poursuite du bonheur".
C'est la réflexion que nous propose Will Ferguson avec Bonheur, marque déposée. Un roman captivant, un humour grinçant, ironique, et un héros très attachant.

Extraits :

"May, notre économie tout entière est bâtie sur des faiblesses humaines, sur des mauvaises habitudes et des angoisses. ... Tout notre mode de vie repose sur le manque de confiance en soi, sur l'insatisfaction. Imagine ce qui arriverait si les gens étaient réellement heureux. Réellement satisfaits de leur existence. Ce serait cataclysmique." (page 254).

"Bientôt, tout le monde parlera pareil, sourira pareil, pensera pareil. Les personnalités individuelles sont de moins en moins distinctes. Les gens sont en train de disparaître." (page 377).

Un grand merci à Katell de m'avoir gentiment prêter ce
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine 30/08/2008 21:02

@ Katell : Oui, je l'ai bien apprécié, et merci encore pour le prêt.

katell 30/08/2008 18:27

Je suis très contente qu'il t'ait plu. Il n'a pas fait l'unanimité mais c'est la richesse de la diversité de sensibilités :-)

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs