Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 06:55


Harraga - Boualem Sansal
Gallimard - 320 pages.

Une maison que le temps ronge comme à regret. Des fantômes et de vieux souvenirs que l'on voit apparaître et disparaître. Une ville erratique qui se déglingue par ennui, par laisser-aller, par peur de la vie. Un quartier, Rampe Valée, qui semble ne plus avoir de raison d'être. Et partout dans les rues houleuses d'Alger des islamistes, des gouvernants prêts à tout, et des lâches qui les soutiennent au péril de leur âme. Des hommes surtout, les femmes n'ayant pas le droit d'avoir de sentiment ni de se promener. Des jeunes, absents jusqu'à l'insolence, qui rêvent, dos au murs, de la Terre promise. C'est l'univers excessif et affreusement banal dans lequel vit Lamia, avec pour quotidien solitude et folie douce. Mais voilà qu'une jeune écervelée, arrivée d'un autre monde, vient frapper à sa porte. Elle dit s'appeler Chérifa, s'installe, sème la pagaille et bon gré mal gré va lui donner à penser, à se rebeller, à aimer, à croire en cette vie que Lamia avait fini par oublier et haïr.

A Alger, Lamia, vieille-fille de 35 ans, vit cloitrée dans sa maison comme dans ses traditions en compagnie de ses fantômes et de sa solitude. Elle voit un jour son quotidien bouleversé par l'arrivée de Charifa, véritable tourbillon au ventre rebondi...

Boualem Sansal nous offre avec Harraga un roman engagé sur l'islam, sur les problèmes politiques et sociaux de l'Algérie. L'Algérie est présentée ici comme un pays en délabrement, où chacun vit dans la peur et la méfiance. Un pays dans lequel mieux vaut naître homme. Un pays qui se vide, qui se fuit.
Dans cet islam, être une femme libre et indépendante est la pire des engeances.

Extraits :

"Le jour même, j'ai tout compris de l'économie arabo-islamique : au boulot comme au foyer les hommes causent, les femmes bossent, et il n'y a de repos dominical pour personne." (page 48).

"La culture est le salut mais aussi ce qui sépare le mieux." (page 175).

"Rien de nouveau, le pays continue de se vider comme une baignoire trouée. Tant qu'il y a de la vie, il y aura des morts et des disparus. Selon les statistiques, le problème des filles est différent de celui des garçons mais pas moins sérieux. Elles s'évaporent à l'intérieur du pays, ils se volatisent à l'extérieur." (page 191).

Harraga de Boualem Sansal est un roman engagé, sur le détournement de l'islam par les hommes, sur une population qui souffre de mal-être.

Merci à Emmyne de faire voyager Harraga de Boualam Sansal. Elle m'a permis de découvrir ce roman qui ne serait jamais passé entre mes mains en d'autres circonstances.

Les avis de Lune de Pluie, Laurence, Ys, Virginie, Yohan.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine 18/08/2009 10:49

* Géraldine : C'est vraiment un roman engagé et intéressant.

Karine 18/08/2009 10:48

* Ys : Cette chaîne permet vraiment de découvrir des romans qui sortent de nos lectures habituelles...

Géraldine 12/08/2009 21:05

Le détournement de l'islam par les hommes, voici un sujet qui me plairait !

Ys, de retour 12/08/2009 14:14

Moi j'ai finalement été plus sensible aux problèmes politiques soulevés qu'au portrait de femme. Et comme toi, sans Emmyne je ne l'aurais jamais lu.

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs