Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 06:42

La-chorale-des-ma-tres-bouchers.gif

La Chorale des maîtres bouchers- Louise Erdrich
Le Livre de Poche - 576 pages.

1918. De retour du front, Fidelis Waldvogel, un jeune soldat allemand, tente sa chance en Amérique. Avec pour seul bagage une valise pleine de couteaux et de saucisses, il s'arrête à Argus, dans le Dakota du Nord où, bientôt rejoint par sa femme et son fils, il décide d'ouvrir une boucherie et de fonder une chorale, en souvenir de celle des maîtres bouchers où chantait son père.
Des années 1920 aux années 1950, entre l'Europe et l'Amérique, ce roman à la fois épique et intime retrace le destin d'une famille confrontée au tumulte du monde.


Émigrés allemands après la Première Guerre mondiale, Fidelis et sa femme s'installent à Argus, une petite bourgade américaine, où ils ouvrent une boucherie.
En souvenir de ses origines, Fidelis et d'autres hommes montent une chorale.

La Chorale des maîtres bouchers est un roman riche en amour, en amitié, et en solidarité, dans lequel souffrance et humanité sont étroitement liés.
Un roman dans lequel il est question de la famille, de ses origines.
Un roman sur la guerre, la maladie, sur la vie.

Extraits :

"Delphine éprouva un choc d'atroce compassion. Il faisait cela pour Eva. Il tentait de la distraire, et Delphine comprit ainsi que Fidelis l'aimait avec un dévouement de chien, farouche et impuissant, qui le poussait à accomplir des actes apparemment ridicules. Soulever un homme par sa ceinture avec les dents. Une idiotie. Montrer clairement que toute sa force ne représentait rien. Face à la maladie d'Eva, il était aussi faible qu'un enfant." (page 191).

"Elle ne détourna pas les yeux du visage d'Eva, parce qu'elle savait qu'Eva voulait qu'elle lui tienne la main, tout comme le voudrait un enfant qui doit entrer dans un endroit inconnu et nouveau. Delphine ne bougea pas pour redresser son amie quand les brindilles dans sa poitrine se remirent à craquer, plus fort encore, par trois fois. Elle ne lui martela pas la poitrine quand sa respiration s'interrompit. Eva regardait toujours Delphine droit dans les yeux, alors, à l'instant où Eva aurait dû reprendre son souffle, Delphine vit la lumière s'éteindre derrière cette zébrure argentée, telle une fissure derrière la porte." (page 210).

Une très agréable découverte !

Merci à chez-les-filles.jpget Le-livre-de-poche.png.


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine 10/03/2010 17:51


@ Liliba : Bon, apparemment, je ne garde pas un souvenir inoubliable de ce roman...


liliba 10/03/2010 15:52


Pour moi aussi une belle lecture, mais la fin m'a un peu... laissée sur ma faim !


Karine 05/02/2010 22:01


@ Anjelica : J'ai bien aimé cette histoire, mais je rejoins ton avis, il manque le petit plus.


Anjelica 05/02/2010 09:01


Je n'ai pas aimé ce roman, j'ai trouvé qu'il lui manquait un petit quelque chose pour en faire une belle saga.


Karine 03/02/2010 15:51


@ Florinette : Je suis allée un peu voir de quoi parle celui dont tu parles, il a l'air très intéressant...


Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs