Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 00:05

 

Chat noel

 

 

Je vous souhaite à toutes et à tous

un doux et joyeux Noël !!!

 

houx.gif


Repost 0
Published by Karine - dans Humeur...
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 07:45

Le Général du Roi

 

Le Général du Roi - Daphné Du Maurier

Editions Phébus - 384 pages.

 

Quel rôle reste-t-il à la femme quand les hommes sont en guerre ? C'est à cette question, vieille comme Homère, que répond ce roman violemment secoué par l'Histoire (nous sommes dans l'Angleterre du XVIIe siècle, en pleine guerre civile). Un livre publié en 1945 et composé dans l'urgence... au sortir d'une autre guerre.

Soit une sorte de récit de cape et d'épée subtilement dévoyé... L'héroïne en est une femme, et les hommes - même quand ils sont dans le "bon camp" - sont loin d'y avoir le beau rôle. Mieux (ou pis), la jeune femme en question, qui cultive un goût de la liberté ignorant toute entrave, se trouve dès le début du livre et jusqu'à la fin de tout condamné à l'immobilité d'un fauteuil d'infirme...

Une troublante méditation sur la fidélité et l'honneur, qui poussés à leur extrême, n'hésite pas à courir le plus beau risque : celui de l'indignité.

L'un des plus grands Du Maurier.

 

J'aime beaucoup Daphné Du Maurier.

J'ai commencé par découvrir cette auteure par son célèbre roman, Rebecca, que j'avais adoré. Puis j'ai continué avec  L'Amour dans l'âme, et  Ma cousine Rachel. Pour chacune de ces lectures, étaient au rendez-vous, l'amour, le suspense, l'originalité. Le Général du Roi n'échappe pas à la règle.


L'héroïne de cette histoire est Honor Harris. Elle est amoureuse de Sir Richard Grenvile, homme humainement détesté, mais grand soldat respecté, qui exerce son métier de Général du Roi avec bravoure.

Malheureusement, un drame viendra troubler cette relation, qui ne pourra être vécue par nos deux protagonistes comme le voudraient les règles du code de la bienséance de l'époque.

 

Un amour hors normes vécu par des personnages hors du commun, le tout mêlé aux périls de la révolte qui secoue l'Angleterre du XVIIème siècle, quelques mystères qui promettent d'être dévoilés, font de ce roman un régal pour les gourmands d'aventures, d'amour et de suspense.


Avec Le Général du Roi, Daphné Du Maurier a une fois de plus réussi à transporter la lectrice que je suis.


A lire !

 


Repost 0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 06:48

Une année en Russie

 

 

Cette année Pimpi a proposé un défi auquel je me suis inscrite : Une année en Russie.


Vous trouverez les détails des règles du jeu ici.

Et le récapitulatif des billet des participants .

Je précise que Pimpi a décidé de reconduire ce challenge pour une année supplémentaire.


Dans le cadre du défi Une année en Russie, j'ai lu :


 - Le pacte des princes de Corinne Pouillot

   

- La louve blanche de Theresa Révay

 

- Tous les rêves du monde de Theresa Révay

 

 


Repost 0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 06:44

Le pacte des princes

 

Le pacte des princes - Corinne Pouillot

Editions France Loisirs - 466 pages.

 

"Si je meurs dans les six mois, vous perdrez votre fils et la couronne."

Raspoutine

 

Eté 1916.
Alexandre Korsakov et sa soeur Larissa découvrent le corps sans vie d'un homme assassiné. Aux côtés du commissaire Narychkine, ils se lancent dans une enquête qui va les mener jusque dans les salons les plus huppés de l'aristocratie russe, aux portes du palais impérial, et des intrigues du puissant Raspoutine.

Tandis que les familles les plus influentes s'abandonnent aux caprices de ce moine inquiétant auquel Nicolas II et la tsarine ont confié le destin de la Russie, Alexandre et Larissa vont tout tenter pour déjouer un complot diabolique et éviter à leur pays de sombrer dans l'abîme qui le menace...

 

Corinne Pouillot est née à Rouen en 1952. Elle est une spécialiste de l'histoire Russe.

 

 

Dans son roman, Le pacte des princes, la grande histoire de la Russie se mèle à l'histoire d'Alexandre et Larissa Korsakov, qui, un matin, découvre un corps. Une enquête s'ensuivra, mené par le commissaire Narychkine, ami du grand-père de la famille, et dont le charme ne laissera pas indifférent la belle Larissa.

 

Cette histoire se déroule en Russie en 1916, dans un pays en guerre, où grondent déjà les prémisses de la révolution. Le peuple est mécontent. Le tsar Nicolas II et la tsarine Alexandra Fedorovna sont sous l'influence de Raspoutine, personnage mystique ayant su se rendre indispensable, qui les manipule aussi bien sur le plan personnel que politique.

 

Nicolas-II-et-sa-famille.jpg

Nicolas II et sa famille.

 

Corinne Pouillot maîtrise parfaitement l'histoire et les hauts personnage qui ont joué un rôle prépondérant dans cette Russie.

 

Les personnages d'Alexandre et Larissa, qui sont le fils conducteur de cette histoire, sont très attachants.

 

Le pacte des princes est donc un roman que je recommande chaudement à tous ceux qui veulent voyager en Russie, et en savoir plus sur cette période trouble qui a précédé la révolution.

 

En ce qui me concerne, ce roman m'a donné envie de poursuivre mon voyage dans ce pays à travers d'autres lectures.

 

 Une année en Russie

Repost 0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 06:00

  Je suis l'Homme le plus beau du monde

 

Je suis l'Homme le plus beau du monde - Cyril Massarotto

XO Editions - 240 pages.

 

Cet homme est une légende. Pourtant, il rêve de disparaître. Et quand il rencontre enfin sa raison de vivre, il est peut-être déjà trop tard...

 

"Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été beau.

Je dis beau, mais dans la bouche des gens j'entends plutôt canon, magnifique, sublime, incroyable. Plus généralement, en me voyant, les gens disent : "Waouh !"

Ces mots, je les ai entendus dans toutes les langues, sur tous les tons. On me les a dits en pleurant, en hurlant, ou juste avant de s'évanouir. On me les a dits à voix basse, sans oser me regarder, ou en écarquillant grand les sourcils.

Je suis l'Homme le plus beau du monde.

Bien sûr, je suis malheureux."

 

Charmée par mes lectures de  Dieu est un pote à moi et  100 pages blanches de Cyril Massarotto, je m'étais promis de suivre les futures parutions de cet auteur. C'est avec curiosité que j'ai donc ouvert Je suis l'Homme le plus beau du monde.


Il s'agit avant tout d'une fable moderne sur le culte de la beauté et ses dérapages.

Ce récit exagère à outrance les débordements possibles liés à ce culte.


Il s'agit également d'une fable sur les manipulations de la société par les médias.

Incapable de supporter davantage l'idée d'être un simple objet de culte ornemental, notre héros décide de tout laisser derrière lui et d'en finir.

 

Il s'agit aussi d'une fable sur la solitude. Car en effet, on peut être adulé, entouré, choyé, et se sentir au fond l'homme le plus seul au monde.

Comme le dit Monsieur de Lamartine : "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé."

 

Extraits :


"Tu es là où tu devais te trouver en cet instant." (page 97).

 

"Par dessus tout, souviens-toi que les maux de ton âme sont plus puissants que ceux de ton corps." (page 210).

 

Au final, je suis relativement moins charmée par ce roman que par les deux précédents écrits de Cyril Massarotto, bien que cette lecture m'ait tout de même fait passé un agréable moment de détente.



 

Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 06:06

Lorna Doone

 

Lorna Doone - Richard D. Blackmore

Phébus - 450 pages.

 

"Ici, dans ce pays d'Exmoor coincé entre Somerset et Devon, à l'extrême ouest de l'Angleterre, tout, à chaque instant, peut arriver. Aussi, gare au galop, dans la nuit, de la tribu des Donne, quand s'allume au loin la balise rouge de Dunkery ! Car ceux-là pillent, tuent sans pitié, et disparaissent, pareils à des oiseaux de proie, en emportant les femmes, si elles sont belles...

Nous sommes au XVIIè siècle, dans les années qui précèdent la Glorious Revolution. (...) Là-bas, dans la vallée inexpugnable où se cachent les Doone, le regard trop clair d'une enfant-femme, d'une fille-fleur, a bouleversé le placide John Ridd, simple fils de paysans, qui va, pour la gagner, se lancer tête baissée à l'aventure. Des aventures, John Ridd en connaîtra plus peut-être que son saoul. Car il semble écrit que l'innocente Lorna Doone a le don d'exacerber sur son passage les désirs des pires canailles, de chavirer les coeurs, et les corps." Michel le Bris.

 

Classique des lettres anglo-saxonnes, ce roman historique à la langue pure compte parmi ses fervents admirateurs Stevenson, Henry James, Kiplling, Chesterton, John Buchan et Graham Green. Il est le chef-d'oeuvre de Richard D. Blackmorre (1825-1900), souvent considéré comme le dernier auteur victorien et le précurseur du nouveau romantisme.

 

J'ai lu, il y a quelques temps déjà, Lorna Doone de Richard D. Blackmore. Mais depuis, j'avoue avoir beaucoup de difficultés à écrire un billet sur ce roman. Je vais tout de même faire une tentative...

 

L'histoire se déroule au XVIIème siècle, à Exmoor, dans l'ouest de l'Angleterre. John Ridd, notre héros, rentre chez lui à la mort de son père qui a été assassiné par le clan des Doone, lesquels sèment la terreur dans la région. Or, notre gentil héros tombe sous le charme de la belle Lorna Doone, petite-fille du chef de cette tribu tant redoutée. Il s'ensuivra pour ce jeune-homme au coeur pur moultes aventures à traverser...

 

Voilà, j'ai fait ce que j'ai pu... En tout cas, sachez une chose, c'est que ce livre, je l'ai lu avec grand plaisir. Je me suis laissée emportée par cette histoire d'un temps passé, dans cette contrée, parmi des personnages très attachants. J'ai aimé ce roman, cette histoire, l'écriture de Richard D. Blackmore.


Donc pour finir, je n'ai qu'une chose à rajouter : Lisez Lorna Doone !!!

 

Challenge English classics

 


 

Repost 0
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 06:35

La sorcière de Salem

 

La sorcière de Salem - Elizabeth Gaskell

Librairie José Corti - 216 pages.

 

Loïs Barclay, jeune orpheline, est obligée de quitter son Angleterre natale à la mort de ses  parents. Elle part donc pour l'Amérique, chez un oncle qu'elle ne connait pas. Arrivée à Salem, en Nouvelle-Angleterre, elle se retrouve dans une famille qui a bien du mal à l'accepter.

Cette société puritaine à l'excès va perdre la raison et s'enfoncer dans une chasse à la sorcière que rien ne pourra arrêter, au nom de la religion. Happée par ce tourbillon de haine et de folie, notre jeune héroïne ne pourra échapper à son tragique destin.

 

Elizabeth Gaskell est une romancière que je souhaitais découvrir depuis fort longtemps, et j'ai été ravie de le faire grace à La sorcière de Salem, roman qui s'appuie sur des faits qui se sont réellement déroulés.

 

J'ai beaucoup aimé découvrir cette histoire dure et injuste qui nous met en garde contre les interprétations et les excès liés à la religion.

 

Elizabeth Gaskell dépeint avec beaucoup de lucidité les différents caractères de ses personnages et sait retranscrire fidèlement leurs émotions.

 

La sorcière de Salem d'Elizabeth Gaskell est le choix d'Isil dans le cadre de La-cha-ne-des-livres-2009.jpg. C'est avec grand plaisir que j'ai découvert ce roman que j'attendais avec impatience, et qui m'a donné envie de lire d'autres ouvrages de cette auteure.

 

Challenge English classics

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 06:11

 

Les quatre filles du Docteur March

 

Les quatre filles du Docteur March- Louisa May Alcott

Bibliothèque Rouge et Or - 194 pages.

 

Le docteur March s'est engagé dans l'armée, laissant seules a femme et leurs quatre filles. Pour la coquette Meg, la bouillante Jo, la timide Beth et l'insupportable Amy, la vie est dure. Dure,mais entre les farces de leur jeune voisin Laurie et les colères de la tante March, elle n'est pas monotone !

Un jour le Docteur March tombe gravement malade.

 

Je tiens à rappeler avant tout que Les quatre fille du Docteur March est un roman qui a été écrit pour la jeunesse, son style est assez éloigné de celui de mes deux précédentes lectures de Louisa May Alcott, Derrière le masque et Secrets de famille.

 

Au fil des pages, j'ai découvert des personnages aux caractères brillamment développés, très attachants, que j'ai été ravie d'accompagner pendant ces quelques pages. Je dirais même qu'il ne m'aurait pas été désagréable des les accompagner davantage dans ce roman rempli de fraîcheur et d'humanité qui se déroule pourtant pendant une période trouble, la guerre de sécession.

 

Toutefois, je dois avouer que je préfère Louisa May Alcott dans son autre registre.

 

Blogoclub2.jpg

 

Le livre choisit pour la lecture commune du Blogoclub pour cette cession était Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee, que j'avais déjà lu, et énormément aimé.

 

Bonne lecture !

Repost 0
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 07:32

Les rois maudits T.5 La louve de France

 

Les Rois maudits 5 - La Louve de France - Maurice Druon

Le Livre de Poche - 480 pages.

 

Philippe V le Long vient de mourir avant d'avoir atteint trente ans et, comme son frère Louis X le Hutin, sans descendance mâle. Le troisième fils du Roi de fer, le faible Charles IV le Bel, succède à Philippe V.

Une évasion de la tour de Londres ; la chevauchée cruelle conduite par une reine française d'Angleterre pour chasser du trône son époux ; un atroce assassinat perpétré sur un souverain... La relance de l'Histoire vient d'Angleterre.

 

La Louve de France, c'est le tragique surnom que les chroniqueurs donnèrent à la reine Isabelle, fille de Philippe le Bel, qui semblait avoir transporté outre-Manche la malédiction des templiers.

 

 

Le tome 4 des Rois maudits, La loi des mâles, s'achève avec le couronnement de Philippe V. Cinq ans après le début de son règne, il s'éteint dans d'abominables souffrances.

 

Lorsque le tome 5, La Louve de France, débute Charles de la Marche est roi de France. En Angleterre, Roger Mortimer prépare son évasion de la tour de Londres, et Isabelle de France, reine baffouée par les moeurs inconvenantes de son époux, craignant pour sa vie, espère fuir en France et recueillir le soutien de son frère.

 

Ce cinquième volet des Rois maudits, relate les déconvenues d'Isabelle de France, fille de Philippe le Bel, sa fuite en France, ses alliances et la révolte qu'elle mènera contre Edouard II, son époux.

 

Cette femme, reine d'Angleterre, est très touchante dans sa souffrance, dans son manque d'amour, dans sa lutte.

 

Une très belle fresque historique à ne pas manquer !

Repost 0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 07:29

Morts er remords

 

Morts et remords - Christophe Mileschi

La fosse aux ours - 128 pages.

 

Au soir de sa vie, Vittorio Alberto Tordo, écrivain italien né à la fin du XIXè siècle, entreprend de raconter sa vie. Il est tenaillé par l'angoisse d'avoir laissé une oeuvre qui , bien que considérable, a passé sous silence ce qu'il considère comme l'essentiel. L'essentiel, c'est sa participation active à des engouements collectifs meurtriers (guerre de 14-18, fascisme, guerres coloniales, lois raciales...). Tordo est ici le représentant de toute une génération d'artistes et d'intellectuels italiens. Mais la cruelle autocritique qu'il conduit déborde les frontières de l'Italie pour poser la question des rapports entre les morts et les faits, entre la littérature et l'histoire.

 

Vittorio Tordo, au soir de sa vie, empli de remords, insatisfait des écrits laissés derrière lui, se remémore sa vie passée.

Il évoque son enfance dans la pauvreté et le froid, ses parents, sa mère fort érudite, son père dont tous les projets sont restés des échecs. Mais surtout il se souvient de la guerre.


A l'époque, il est impatient de voir son pays entrer en guerre afin d'y récolter les honneurs qu'il est intimement persuadé de récolter.


Aujourd'hui, il juge son attitude passée, ses pensées de jadis, sans la moindre indulgence. Il se réveille sur les horreurs qu'il ne percevait pas à l'époque. 

 

Extraits :

 

"Comme une écorce recouvre l'arbre, cette fierté militaire recouvrait la honte et le remords qui aujourd'hui serrent la gorge du vieillard que je suis." (page 37).

 

"Il n'y a rien dans ce journal, rien que la haine commandée, la servilité, la soumission à la langue obligée, qui transforme en devoir les besognes les plus hideuses, en temps de guerre, en temps de paix." (page 40).

 

L'histoire de ce vieillard, qui tout au long de sa vie a prôné la guerre et le fascisme et se réveille un beau jour, juste avant de mourir avec des remords ne m'a pas séduite. Enfin, c'est surtout ce vieillard hypocrite qui m'a bien agacé.


A part ça, j'ai trouvé le style de Christophe Mileschi plutôt agréable.


Morts et remords de Christophe Mileschi est le choix de Goelen dans le cadre de La-cha-ne-des-livres-2009.jpg.

 

Repost 0

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs