Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Karine et ses livres
  • Karine et ses livres
  • : Pour vous faire partager mes lectures ...
  • Contact

Bienvenue !


Bonjour et bienvenue à tous.
C'est en toute modestie que je vous ferai partager ma passion pour les livres (entre autres)...
N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire à votre passage.
Bonne visite...
Karine

Pour me contacter :
       

Recherche

Curiosités...


Il y a    personne(s) sur ce blog

Archives

A propos de...


Boîte à messages






"On peut juger de la beauté d'un livre à la vigueur des coups de poings qu'il vous a donnés
et à la longueur du temps qu'on met ensuite à en revenir"
Gustave Flaubert








* J'Y PARTICIPE... *






*****


   


*****

 

     


*****






 *****

 




*****

 

 

 



*****

* LIVRES *




*****
 


 *****

LECTURE EN COURS

une-place-a-prendre
Une Place à Prendre - J. K. Rowling

 

ALCOTT Louisa May - Les quatre filles du Docteur March
CONSTANTINE Barbara - A Mélie, sans mélo
CONSTANTINE Barbara - Tom petit Tom tout petit homme Tom
TENENBAUM Sylvie - Pardonner, tyrannie ou libération
TEULE Jean - Le magasin des suicides
THIRY Pierre - Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceay-les-Mines
THOMAS Chantal - Les adieux à la reine
TOLSTOI Léon - Anna Karénine
RULE Ann - Une vengeance au goût amer
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 06:30


Brooklyn follies -Paul Auster
Le Livre de Poche - 378 pages.

Nathan Glass a soixante ans. Une longue carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan, un divorce, un cancer en rémission et une certaine solitude ne l'empêchent pas d'aborder le dernier versant de sa vie avec sérénité. Sous le charme de Brooklyn et de ses habitants, il entreprend d'écrire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu'il a croisés, rencontrés ou aimés. Un matin de printemps de l'an 2000, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood, perdu de vue depuis longtemps. C'est ensemble qu'ils vont poursuivre le rêve d'une vie meilleure à l'hôtel Existence...
Un roman chaleureux, où les personnages choisissent leur destin, vivent le meilleur des choses - mais pour combien de temps, encore, en Amérique ?

La lecture commune du Blogoclub de lecture est pour aujourd'hui Brooklyn Follies de Paul Auster. Cela tombe très bien, c'est l'occasion pour moi de découvrir cet auteur dont j'entends beaucoup parlé, et je ne savais par lequel de ses romans commencé. Voilà qui est fait...

Nathan Glass a 60 ans. Il a tout perdu : son emploi, sa femme; il est atteint d'un cancer des poumons... Il décide alors d'aller passer le temps qu'il lui reste à vivre à Brooklyn, lieu du début de son histoire...
Là, dans une librairie qu'il a pris l'habitude de fréquenter, il rencontre un jour Tom Wood,  son neuveu qu'il a perdu de vue depuis de nombreuses années...

Paul Auster nous dévoile ici un roman à la lecture facile, dans un style mordant, ironique, empli d'humour.
On pénètre précipitamment dans le vif du sujet. Le narrateur s'adresse directement au lecteur, le prend à parti, en fait son confident.
Paul Auster traite d'une insatisfaction croissance de la société américaine, de ses problèmes politiques, religieux, d'un mal-être latant, qui touche de plus en plus de monde. Cette société au bord du gouffre est à la recherche d'un monde meilleur.

Les Brooklyn Follies sont autant les folies de la société américaine que les folies vécues par tout un chacun dans son quotidien, tout comme les personnages du roman.

Nathan, Tom, Harry, Rory, Nancy, Lucy,... tous ces personnages que la vie a déglingué se retrouvent, se réunissent, se soutiennent, et se noyau tente de tirer son épingle du jeu.
Tom s'est inventé "un refuge intérieur" qu'il appelle l'Hôtel Existence. Un lieu "où on se retire lorsque le monde réel est devenu impossible".

Extraits :

"La lecture était ma liberté et mon réconfort, ma consolation, mon stimulant favori : livre pour le pur plaisir de lire, pour ce beau calme qui vous entoure quand vous entendez dans votre tête résonner les mots d'un auteur." (page 24).

"Quand on a vécu aussi longtemps que moi, on a tendance à croire qu'on a tout entendu, que plus rien ne peut nous choquer. On devient un peu trop satisfait de notre prétendue connaissance de la vie et puis, de temps en temps, quelque chose surgit et nosu expulse tout à coup du cocon douillet de notre sentiment de supériorité, nous rappelle un fois de plus qu'on ne comprend rien à rien." (page 91).

"- Un endroit où vivre selon ta conscience. C'est de ça qu'il s'agit, hein ? Les "paradis imaginaires" revisités. Mais pour ça, tu dois être prêt à renoncer à la société. C'est ce que tu m'as dit. Il y a longtemps de cela, mois je crois que tu avais aussi utiliser le mot courage. Tu as ce courage, Tom ? Est-ce que l'un d'entre nous a le courage de faire ça ?" (page 128).

Dans cette histoire, se croisent et se mèlent les histoires de chacun. Des histoires de vie qui pourraient être celle de tout le monde.
Malgré leur vie cabossée, chaque personnage réussi, grace aux liens qui les unissent, à trouver un équilibre dans sa vie, à soigner ses blessures, à trouver la route de son destin, à trouver en lui son Hôtel Existence.
Et alors que l'optimisme reprend le dessus, que chacun trouve dans sa vie de quoi apaiser les souffrances passées, arrive LA catastrophe ultime...
Juste au moment où on croit une happy end pointer à l'horizon, l'auteur, par un pied de nez, nous laisse envisager ce qu'aucun aurait pu envisager avant cette date du 11 septembre 2001...

Brooklyn Follies de Paul Auster a été lu dans le cadre du

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Karine 03/11/2008 09:13

@ Sylire : Oui, j'ai découvert Paul Auster grace à cette lecture, et je renouvellerais certainement avec cet aureur.
@ Karine :) : C'était mon premier Paul Auster. Et moi aussi, j'ai bien aimé le concept de l'Hôtel Existence...

Karine :) 02/11/2008 16:25

J'ai beaucoup aimé aussi... bien différent du Livre des illusions, ma seule autre lecture d'Auster mais très agréable à lire. Le concept de leur Hôtel Existence m'a beaucoup plu!

sylire 01/11/2008 23:37

Cette lecture a donné l'occasion à beaucoup de blogueur de découvrir Paul Auster et je pense que la plupart renouvelleront l'expérience.

Vous pouvez m'y trouver...

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs